CHES BAUDETS D’VILLERS

mercredi 26 décembre 2012
par  Dziré

M’in vos vous conter l’histoire ed ches baudets d’ Villers.
Après qu’on euche [1] qu’minché [2] el Révolution, il o faullu cujir [3] un consèl commeunal, ch’est comme cho qu’on lommoèt l’ consèl milicipal adont [4]. À Villers à Bos [5] qu’ch’est à eune tiote loindeur [6] ed Carinchy [7] pis d’ Saint-Nazaire [8]. Dins ch consèl, qui devoèt cujir ech maire, gn avoèt parsonne qui voloèt li ête. Adont, ch’ seigneur ed Souchez il avoèt été décaboché [9], ech maire ed Carinchy, ch’étoèt l’ biau-frère Maximyien Rosbespierre, pis à Villers à Bos ches consyiers i n’avoètent poent eune buque invie d’aller à des réunions d’ capignure [10] pis d’ batillache [11] à Arros, édu qu’ Jéjéf Ech Bon [12] i ragujoèt [13] à tnure [14] el’ déguillotinoire [15]. Gn in o ti eu des réunions du Consèl pour truver mèche [16] d’avoir un nouviau maire. Pour définir, un biau vèpe [17], il ont eu l’indite [18] d’acouter [19] un consyier qui dijoèt qu’on dvoèt tirer à rsort [20]. Gn in o qui voloètent dessaquer [21] un mot d’ billet aveuc ech nom qu’on éroèt mis dins un bon.net, dz autes qu’il avoètent dins l’idée d’ tirer à l’ buquette [22]. Rien d’tout cho n’o dui [23] à pus d’eune mitan d’ches consy.iers [24]. Tout d’un un cop [25], vlo un consyier qui annonche qu’on porroèt faire un cherque [26] aveuc des guerbées [27] d’ fan.ye [28], pis d’faire s’assir un chacun d’ches consyiers dzeur eune botte. On mettroèt un bourrique [29] dins ch cherque, in attindant qu’i vyienche [30] tirer à botte [31]. Sitôt qu’ech bourrique il o assayé [32] ch fan.ye, sitôt qu’on sait qui qu’ ch’est ch’ nouviau maire, ch’est ch’ consyier jouqué [33] sus l’ guerbée cujie pa ch bourrique. Adont ches consyiers il ont truvé cha fin [34] réguy.ier [35], pis on o fait bachiner [36] dins tout ch’ villache equ diminche qui vient gn éro un votache à baudet à Villers à Bos.
Comme dé fut fait [37], el diminche 7 d’août ed 1791, sus l’ plache d’ech villache, padvant chl églisse, tous ches gins i s’ont rassanné [38]. Tertous i voloèt vir cho, in qu’minchant par ches tiots éfants d’ quate ans dusqu’à ches vius cartriers [39] d’romatiques [40]. Un chacun d’ches consy.iers i s’o assis sus s’ guerbée, pis il ont intersui [41] ech règ [42]d’én point pauprer [43]. Ches consyiers il étoèttent assis pour ravizer [44] in déors [45] d’ch cherque édu qu’il alloèt torner ch bourrique. Comme cho on étoèt asseuré qui gn éroèt point d’étrive [46] in faijant des sènes [47] u bien des clognons [48] à ch bourrique. Après cho, ch’ pus vius [49] d’ech villache il o allé querre [50] ech bourrique qu’on avoèt inrondi [51] à l’avanche aveuc d’el dravière [52]. On o muché [53] ses yux, pis on li o fait faire des tours d’un sin [54] pis d’ l’aute, pis par après on o démuché ses yux pis on l’ l’o laiché dins l’ réunion du consèl commeunal. Ech baudet i s’o mis à braire, pis il o balonché [55] s’tête. Il o resté lo sans s’mangourner [56] comme si qu’in ddins li-même i busoèt [57]. Si ch’étoèt eune gins on éroèt dit qu’alle étoèt sérieuse comme un baudet qui chuchroèt [58] un baton d’tablette [59]. Pour définir, après un bon drogage [60], ech bourrique il o vnu maquer [61] fan.ye padsous l’cul d’un délommé Narcisse Cuvelier.
Gn avoèt pus d’ grise [62] commeunale à Villers pis ches gins d’ Villers il avoèttent leu nom d’ bartèque [63] : « ches baudets d’ Villers à Bos ».

Le 26/12/2012

Dziré (Ablain Saint-Nazaire, 62)

D’après les notes de Célestine Leroy, reprises par André Accart, dans les SOBRIQUETS des HABITANTS du PAS DE CALAIS, aux éditions Nord-Avril


[1qu’on euche subjonctif du verbe avoir, qu’on ait

[2qu’minché : commencé

[3cujir : choisir

[4adont : alors

[5Villers à Bos : Villers au bois

[6tiote loindeur : faible éloignement, proximité

[7Carinchy : Carency

[8Saint-Nazaire : Ablain Saint-Nazaire

[9décaboché : décapité

[10capignure : bataille, peignée

[11batillache : discussion violente accompagnée de gestes de bourrades et même de coups

[12Jéjéf Ech Bon : Joseph Lebon

[13rajoèt : aiguisait

[14à t’nure : sans cesse

[15déguillotinoire : guillotine

[16mèche : moyen

[17vèpe : soir

[18indite : idée

[19acouter : écouter

[20tirer à rsort : tirer au sort

[21déssaquer : extraire

[22tirer à l’ buquette : tirer à la courte paille

[23dui : plu, convenu

[24pus d’eune mitan : plus de la moitié,la majorité

[25tout d’un un cop : soudain

[26cherque : cercle

[27guerbée : gerbe

[28fan.ye : foin

[29bourrique : âne

[30qu’i vyienche : subjonctif, qu’il vienne

[31tirer les tiges de la botte, se dit d’un glaneur indélicat qui se sert sur les gerbes plutôt que de ramasser les épis laissés au sol

[32assayé : goûté

[33jouqué : accroupi

[34fin : très, tout à fait

[35réguy.ier : normal

[36bachiner : annoncer par le crieur public

[37comme dé fut fait : il fut fait comme c’était dit

[38i s’ont rassanné : se sont rassemblés

[39cartrier : perclus

[40romatique : rhumatisme

[41intersuire : suivre scrupuleusement

[42règ : règle

[43n’ point pauprer : ne souffler mot, ne pas oser remuer les paupières

[44ravizer : regarder

[45in déors : à l’extérieur

[46étrive : tricherie

[47sène : signe

[48clognon : clin d’œil

[49ch pus vius : le doyen

[50querre : chercher

[51inrondi : rassasié

[52dravière : mùélance de pois gris de vesce et d’avoine pour nourrir le bétail ; au figuré mélange de français, de patois et de français régional utilisé par ceux qui prétendent bien parler

[53muché : caché

[54sin : sens

[55balonché : balancé, oché

[56s’mangourner : se remuer

[57buser : réfléchir

[58chucher : sucer

[59suc de réglisse présenté en tablette

[60drogage : attente pendant laquelle on s’impatiente

[61maquer : mâcher, manger

[62grise : crise

[63nom d’bartèque : surnom, blason populaire


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

contacter les rédacteurs

lundi 28 mars 2011

J’ai rchu quiques messaches invo.yés par ches lijeux. Jé lzé li, pis core j’ai poent pouillu rinfliquer pache vous messaches i sont invo.yés dins m’ boète à lette par ech manicraque. Pour mi savoir édu adercher l’ rinflique, fauroèt qu’os laichèches vou adrèche mail dins ch tesque d’ech messache.
Amiteuzmint
Dziré

Pour une réponse personnalisée à un contact avec un rédacteur, il est indispensable de laisser votre adresse mail dans le corps du message.