ADÉ JACQUES

Jacques LANDRECIES (1949-2013)
samedi 19 janvier 2013
par  Alain Dawson

Jacques LANDRECIES (1949-2013)

Jacques LANDRECIES est décédé le 17 janvier 2013.

Jacques, originaire de Fauquembergues (62), était maître de conférences en culture et langue régionales à l’Université de Lille-3, le seul poste de cette discipline en France consacré au picard.

Il était spécialiste de littérature picarde et avait écrit une thèse remarquable sur « la littérature dialectale du Pays Noir » (soutenue en 1994)

Il avait participé à la fin des années 70 - début des années 80 à l’aventure tumultueuse de la Fédération Chti qu’i Pinse (première tentative de regroupement des associations picardisantes des 3 régions). Il avait créé et présidé, jusqu’au début des années 90, l’association Arcorder, qui regroupait les enseignants de picard et les personnes intéressées par l’enseignement du picard à l’école. Cette association a été pendant un temps un lieu de rencontre irremplaçable pour les picardisants du Nord-Pas de Calais et d’ailleurs, le précurseur de la Fédération Insanne. Ceux qui y étaient se souviendront encore longtemps des dimanches au foyer de la rue du Bloc à Arras où, une fois expédiées les formalités administratives d’une AG ou d’un CA, et après un bon repas (très important pour Jacques !), chacun y allait de sa chansonnette ou de son poème, dans la grande tradition des banquets familiaux...

Il a écrit de nombreux articles, notamment dans la revue Nord’, consacrés à la littérature picarde et à ses auteurs, ainsi qu’un petit ouvrage grand public sur ce thème aux éditions La Voix du Nord (La littérature patoisante du Nord-Pas de Calais, 2006). Il avait contribué à l’encyclopédie régionale du Nord-Pas de Calais aux éditions Bonneton (édition de 2002). En 2012 il a coordonné le numéro 28 de la revue Bien dire et bien aprandre intitulé « Présence des littératures contemporaines en langues régionales de France », faisant suite à une journée d’étude qu’il avait organisée sur ce thème en septembre 2010 à l’Université de Lille-3.

Au-delà de son activité de recherche et d’enseignement, il continuait d’accompagner les picardisants et leurs associations, et avait participé fin 2012 au jury de la Plateforme du picard de Saint-Amand.

Nous venons de perdre un grand ami, et un grand homme du picard. Il laisse à tous ceux qui l’ont connu le souvenir d’un bon vivant, chaleureux, généreux, spirituel, d’une grande érudition, tout en restant fidèle à ses racines rurales et nordistes.


Photo : en attendant une pizza... après la « Plateforme du picard » le 14 avril 2012 à Saint-Amand-les-Eaux (AD)


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

incrachons nous parlache à l’iau claire !

samedi 22 septembre 2007

In arvénant d’aller in vagances dins ches Voches, à l’ appoé d’ l’ Alzace, j’ai ratriné aveuc min briquet eune boutelle d’ iau, d’ Soultzmatt, qui gn’ o dsus sn étiqué un prouverpe alzachien
"Güet essa und trinka hebt Lieb und Seel z’samme"
"Bien manger et bien boire garde unis l’amour et l’âme"
Eau de source de Soultzmatt "Lisbeth".
Faurot n’in faire autant aveuc el iau d’ Saint-Amand qu’in in vind tout partout in France.
Pour énorter ches vindeux à mette du chtimi dsus ch’ l’ étiqué, in pourrot queumincher par mette "In voué toudis quanqu’ j’a bu, pont quanqu’ j’a soué".

Jornée mondiale ed ches « langues maternelles »

mercredi 8 mars 2006

I parait qu’ech 26 ed févérier, ch’étot l’jornée mondiale ed ches « langues maternelles ». Mi, j’en’n ai pon intindu parler... Mais vlà qu’pou chl’ocasion-là, ej treuve su un wèpe belche (Enseignons.be) un biau artike su chl’aprindache ed ches lankes ed ches régions in Belgique. In y aprint qu’is vont agimoler un coloque su l’pédagogie dechl aprindache-là, in juin qui vient. Pi in treuve eune bèle carte ed ches lankes in Belgique... dù qu’in vot qu’is ont 7 lankes, foque pou l’Walonnie !

Sur le Web : enseignons.be

Charte européenne des langues régionales

mercredi 8 mars 2006

Le rapport de M. Alvaro Gil-Robles, commissaire du Conseil de l’Europe aux droits de l’homme, sur « le respect effectif des droits de l’homme en France » (rendu public le 15 février 2006), a surtout frappé les esprits par sa description apocalyptique des prisons et de la justice. Mais il aborde également d’autres points qui n’ont pas retenu l’attention des médias. En particulier, Alvaro Gil-Robles appelle le gouvernement français à ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, signée en 1999 et bloquée par une décision du Conseil Constitutionnel suite à une saisine de Jacques Chirac. Rappelons que l’application de cette Charte permettrait d’améliorer (un tout petit peu) la place des langues dites « de France » (le picard en fait partie) dans la vie publique. (Source : Kabyles.com)

Sur le Web : Conseil de l’Europe