DZIRÉ I S’A T-INVO

mardi 6 octobre 2015
par  Alain Dawson

Dziré, Désiré FLOUR, est décédé hier. Il m’avait rejoint en 2006 pour co-animer ce site chtimi-picard.com. Il l’a alimenté abondamment, essentiellement dans « Ches paches à Dziré », et a aussi largement maintenu l’agenda. Ses dernières contributions datent d’il y a un peu plus d’un an, lorsque sa santé s’est dégradée.

Dziré avait une haute conception du picard, et une grande exigence envers ceux qui le parlaient et l’écrivaient, en commençant par lui-même.

Voici la notice écrite à son sujet par Jean-Luc VIGNEUX :

A la retraite, il fut (re)conquis par « le patois » de son enfance et sa jeunesse en écoutant la rubrique radio d’Alain Dawson. Grand lecteur des ouvrages tant de littérature que de lexicographie, connaisseur et critique avisé, à l’affût de l’actualité du picard, Désiré a contribué à la valorisation de la langue artésienne par son expression, la rédaction de chroniques, et en participant à de nombreuses manifestations mettant en avant « le patois » dans toutes ses formes (expositions, salons de livres, villages animés, ou autres concours littéraires).
Comme bien d’autres il pensait que le picard pouvait -au-delà de la nostalgie et des souvenirs- tout exprimer, y compris la « politique, la culture ou la sexualité »
Désiré a récemment été distingué en 2014 du 2ème prix de littérature picarde de l’Agence pour le picard pour son texte « Détréyache ed cafuts », exprimé dans le parler d’Ablain-Saint-Nazaire (où il vivait depuis 1949, étant né un an plus tôt au hameau de Serny), son village.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

contacter les rédacteurs

lundi 28 mars 2011

J’ai rchu quiques messaches invo.yés par ches lijeux. Jé lzé li, pis core j’ai poent pouillu rinfliquer pache vous messaches i sont invo.yés dins m’ boète à lette par ech manicraque. Pour mi savoir édu adercher l’ rinflique, fauroèt qu’os laichèches vou adrèche mail dins ch tesque d’ech messache.
Amiteuzmint
Dziré

Pour une réponse personnalisée à un contact avec un rédacteur, il est indispensable de laisser votre adresse mail dans le corps du message.