CHES DELAYAGES CH’EST DEFOUTANT (*)

retards dans les projets pour la protection de la nature et du patrimoine
lundi 24 septembre 2007
par  Dziré

Ches pitites bêtes ch’est quiques fos byen imbla.yant (gênant).
A Borre pis à Pradelles, à forche d’avoir des gins épautrés (écrasés) padzous ches camions pis ches carettes, in o volu décatourner challe route. Ch’est vrai, quoi, ches carettes pis ches camions cha n’ peut mie faire attinsion à ches gins. Ch’est tout d’ minme défoutant (écoeurant) d’avoir tant d’ jan-foutes qu’ n’ veutent-è pont suire ches règs pou méner s’ carette (code de la route).
Alorsse, in met des dondènes (dos d’âne, ralentisseur) pou lzé forcher à bacher d’ radeur (ralentir, baisser la vitesse).
Pou Borre pis Pradelles in o truvé mèche (moyen) ed faire passer challe route à l’ détournée.
Seulmint n’y o eu eune cosse qu’in s’y attindot pont eune buque, ch’est qu’éch décatourne i trécope (traverse) él plache d’él lanjarde (triton, salamandre) ed ches Alpes (ici triton alpestre). Alorse ches gins i z ahoquent-è (suspendent)des bindroles (banderoles) ed jaloustey (jalousie)après ches sapré lanjardes, inchpant (encombrant) ches gins qui n’ peutent-è pus décatourner in rond.
A Craywick, pont lon éd Dunkèke, in voulot étamper (bâtir, ériger) chinquante masons dins l’ mitan d’ech villache. Seulmint n’y o core eu quite cosse qu’in s’y attindot pont. Ches cinsiers, i truvètent équ leu camps il étètent fin écliés (secs, par analogie au tonneau dont les douves sont disjointes), infin réchués (asséchés) si qu’os avez pus quer (si vous préférez). Alorse in o laiché courir el iau d’ ech watrinque (watergang) dins ches camps pou lzé fraiquir (humidifier), lzé rénayer (mouiller, analogie avec le tonneau, resserer les douves) quoi.
Mais l’ garnoule (grenouille) pis ch’ crapyow (crapaud) il ont truvé fort racachant (appétissant, interressant) ech flo (mare) qu’in avot fait pou ches cinsiers, i n’ s’ ont pont rin.nallé (ne sont pas repartis) aveuc el l’iau d’ech watrinque.
Achteure, ches tites bêtes, in o pus l’ drot d’élzé déringer. Faut arcanger ches plans, pour laicher ches garnoules pis ches crapyows à l’ coïette (tranquilles). Mais ch’est pont toute, in o fait quiques gaujages (sondages, prélèvements) dins l’avandeur (profondeur) d’ech terrain, pis in o truvé lo des plotélettes (poteries alimentaires, vaisselle de terre cuite). Cha s’ pourrot qu’al srètent d’éch douzyème sièque. Cha fait qu’in peut core arrêter ch’ batichaje pou gribler (tamiser) challe terre in cachant (cherchant) après ches plotélettes.
N’ y érot-ti ches nieuves masons à Craywick ? A suire...

(*) ces retards c’est contrariant

Le 23/09/2007
Ablain Saint Nazaire, 62)


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

contacter les rédacteurs

lundi 28 mars 2011

J’ai rchu quiques messaches invo.yés par ches lijeux. Jé lzé li, pis core j’ai poent pouillu rinfliquer pache vous messaches i sont invo.yés dins m’ boète à lette par ech manicraque. Pour mi savoir édu adercher l’ rinflique, fauroèt qu’os laichèches vou adrèche mail dins ch tesque d’ech messache.
Amiteuzmint
Dziré

Pour une réponse personnalisée à un contact avec un rédacteur, il est indispensable de laisser votre adresse mail dans le corps du message.